Non classifié(e)

Je me fais remplir la chatte par mon patron

Non classifié(e)

Je me fais remplir la chatte par mon patron

Je me fais remplir la chatte au bureau

Le soleil venait juste de se lever et une belle matinée s’annonçait. Je ne le savais pas encore… Un petit string blanc sous ce tailleur sombre fera l’affaire pour cette journée de travail. Je m’apprêtais à sortir quand je reçois l’appel de mon patron.  “Changement de planning aujourd’ hui , rendez-vous sur le terrain pour une visite de entrepôt”.

Il m’explique avec sa voix rauque et sensuelle, qu’aujourd’hui, un client souhaite que l’on visite l’entrepôt de fabrication avec lui. Par la suite plusieurs contrats à signer au bureau. Qui dit contrats à faire signer dit robe pour aider aux signatures. Je me dois donc d’être la plus fraîche lors de cette occasion. Je suis enfin changée et me rends sur place. Vêtue de ma chemise blanche, ma jupe noire; un rouge à lèvres rouge, des hauts talons et mes petites lunettes. Une chaleur et lourdeur dans l’entrepôt, mes seins commencent déjà à pointer. Mon corps et mes cheveux sont trempés à peine 5 minutes après être arrivée. Mon patron est là au fond de l’entrepôt , discutant avec les employés. C’est un homme robuste élancé mais beaucoup trop réservé. Malgré cela il a tout pour me plaire.

Mlle Aluna, le client aurait un peu de retard mais commençons la visite sans lui.

Le client arrive peu de temps après, il visite l’entrepôt 10 minutes et retour au bureau pour signer les contrats. Il était très pressé de ce que j’ai pu comprendre. Il ne m’a pas adressé la parole durant la visite. Arrivé au bureau, il signe les contrats et puis s’en va. Il est à peine 11h. Plusieurs contrats à plusieurs chiffres viennent d’être signés. Je n’ai jamais vu mon patron aussi heureux. Il est tout excité.

  • Vous êtes ravissante aujourd’hui, Mlle Aluna.
  • Je pense que l’excitation des signatures et surtout l’adrénaline a changé sa personnalité si réservée. A deux pas de sa bouche j’ai senti les phéromones et cette chaleur qui se dégageaient de son corps. Je n’ai même pas eu le temps de le remercier qu’il avait sa langue dans ma bouche. Puis tout s’enchaîna . Il enlève son pantalon puis m’attrape par les cheveux pour me diriger vers sa grosse queue à la recherche de ma bouche avec virilité .

Je suis sur ma chaise de bureau , il me soulève la robe et commence d’abord par m’effleurer les grosses lèvres avec la paume de sa main, sans même retirer mon string. Mon corps commence à frémir. Je mouille grave…Je vois qu’il adore ça, me faire jouir… Et c’est là, qu’il passe goulument son index dans ma chatte toute chaude et humide et qui commence c’est va et vient…Tout en tétant mes énormes seins comme un bambin. Le cochon en avait besoin, il est tout émerveillé. Je sais pas combien de temps ces préliminaires ont duré mais que c’était bon. Putain… Pour lui rendre l’appareil et le satisfaire je me mets à quatre-pattes devant lui et lui gobe le gland. Monsieur est coquin mais il est très sensible du gland. Je descend au niveau de son sexe pour l’enfoncer dans ma bouche avec profondeur . J’ai encore la saveur de sa bite dans la bouche même avec le peu de temps que je l’avais en bouche… Il veut me prendre en levrette. Et me demande de me relever et me retourner. Il commence à me tapoter la fesse droite. Je m’agrippe alors au canapé en tissu de son bureau à moitié avachie et lui debout derrière moi.  Il commence par me retirer le string et à me pénétrer avec une intensité montre. J’adore!

Vous aimez ça, Mlle Aluna ?

Je n’ai pas le temps de répondre, qu’il y va comme une brute mais j’adore c’est va et vient. Il est endurant… Il gémit il a enfin éjaculé , Il m’a rempli de son sperme.

Mlle Aluna, vous pouvez prendre votre demi-journée de travail.

Il venait de me renvoyer chez moi. Je me rhabille puis commande un taxi afin de rentrer .

LA VIDEO ENTIERE SE CACHE LA DERRIERE !






Autres vidéos pour se branler

Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter lire plus